vestimentaireStyle vestimentaire

Punk

Le style vestimentaire punk est apparu dans les années 70 avec le courant musical qui porte le même nom.

Punk

A l’époque il interpellait déjà par le choix des tenues et le caractère inattendu des tenues. Il est l’antithèse la plus parfaite du style BCBG, arborant des silhouettes extravagantes, des amoncellements d’imprimés léopards, flashy, et des coiffures complètement époustouflantes. Le mélange des genres est de rigueur tout comme l’aspect déchiré, l’écossais se pare de fluo, les coiffures sont érigées en crête, colorées de préférence, à moins que le crâne ne soit rasé ou décoré. Piercings et tatoos viennent ornementer les corps ou les membres. L’adepte du punk s’affuble de chaines, d’épingles à nourrice, de type rangers, Doc Martens, et écoute ses idoles, les Sex Pistols, représentants officiels de cet état d’esprit qui dérange les biens pensants.

La couleur de référence est le noir, et les matières de prédilection sont le synthétique, le cuir, le latex. La volonté de faire la différence par la provocation est évidente. Des badges sont cousus un peu n’importe où sur les vêtements, et toujours à symboles ou messages. Les filles portent des jupes assez courtes, sur des collants en résille souvent très effilés, et comme les garçons des godillots assez plats, mais en cuir rigide et lacés. Elles ont le teint pâle et les yeux cernés de noir, le cheveu en bataille, parfois teinté de rose, de gris, de vert, de bleu, négligemment ou plus spectaculairement. Prise d’une envie de douceur, il leur arrive d’introduire un morceau de dentelle blanche dans la tenue, tranchant complètement avec le reste. Elles n’hésitent pas non plus à porter leur culotte fluo par-dessus leur pantalon en cuir, en signe de contestation.

Les hommes mélangent quelquefois la tendance militaire à celle des punk, pour offrir un look total révolutionnaire. Il porte alors ses cuirs avec d’énormes et lourdes vestes de l’armée qui lui donnent un air assez effrayant. Grandi par sa coiffe dressée, le punk impressionne toujours lorsqu’on le croise dans la rue. Il n’y qu’à Londres, capitale dont il est issu, autour de Trafalgar Square, qu’il a fini par se fondre dans le paysage. Le style continue à faire des émules, et les punks vieillissants s’assument tout autant. Cette mode s’est même affichée chez les plus grands couturiers, qui ont aimé la conjuguer avec d’autres éléments du rock, l’encenser et la rendre très présentable pour la faire défiler sans choquer personne. Preuve qu’elle fait partie intégrante de ce milieu dont elle a pourtant souhaité casser tous les diktats.

VESTIMENTAIRE.COM

Copyright Vestimentaire / Conditions d'utilisation / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.

En partenariat avec : Catalogue mode / Boutique vetements / Achats en ligne