vestimentaireStyle vestimentaire

Bcbg

Le style qui rassure les belles mères et qui a le mérite d’être clair et de transmettre l’image d’un certain mode de vie, juste à sa dénomination : Bon Chic Bon Genre !

Bcbg

Cependant il ne faudrait pas s’arrêter à l’impression désuète et réductrice qu’il semble afficher.

Le style BCBG autrefois réservé aux fils et filles de famille, a quitté la cour des aristocrates depuis longtemps pour descendre dans la rue, se fondre à la foule, et mêler quelques-uns de ses accessoires fétiches, comme le cardigan, le serre-tête, ou la chemise cintrée à d’autres tenues moins basiques. Le BCBG aime les belles marques à condition qu’elles ne soient pas vulgaires. Pour enrichir sa garde-robe, il investit donc dans des classiques, assez indémodables, bien coupés et relativement sobres. Col Claudine, chemise vichy, polos Ralph Lauren ou Lacoste, petit foulard Hermès noué avec application autour du cou. Les matières se doivent d’être nobles, tweed, velours et soie pour les filles et les pour les caleçons de ces messieurs.

Le BCBG laisse aux autres les échasses et autres chaussures peu élégantes selon lui pour chausser des derbys, des ballerines, et bien sûr, ce qui le fait avancer dans la vie depuis toujours : les mocassins. Plus communément appelés les bèce-bège, ils ont tout de même fait des efforts considérables pour s’adapter à l’époque et remiser au placard jupe plissée d’antan et pantalon à côtes de velours. Tribu en mutation, qui transmet de génération en génération son propre look vestimentaire, ils défendent la plupart des valeurs familiales traditionnelles et font beaucoup d’enfants qu’ils habillent en Bon Point. Écoles privées, bals ou rallye, vacances au château familial, leur dressing bien ordonné ne risque pas de prendre froid, ils sont toujours accoutrés de la meilleure manière qu’il soit, revendiquant leur identité de bien élevés. Ils ont adopté entre temps le jean et les Converse, se sentant tout à coup subtilement décontractés grâce à ces deux artifices. Converse qu’ils acceptent même de porter lorsqu’elles ont arpenté le bitume trop longtemps, tant cet attribut leur procure un sentiment révolutionnaire volé au baba cool et une sorte de bien-être nonchalant auquel ils ne sont guère habitués. Une catégorie d’entre eux se penche, sans grands bouleversements, et par petites touches, sur la mode Bobo. On les affuble alors de la dénomination de bécé-branchés, tout un programme. Il faut reconnaître au petit monde des BCBG, un style simple, distingué et chic que beaucoup leur envient.

Toujours à la bonne place, leur petit côté sérieux fait fureur auprès des recruteurs. Ils renvoient une certaine idée du classicisme, et leur élégance semble sans faille. Attention : l’on ne s’invente pas BCBG sans entraînement !

VESTIMENTAIRE.COM

Copyright Vestimentaire / Conditions d'utilisation / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.

En partenariat avec : Catalogue mode / Boutique vetements / Achats en ligne